Recherche

Vendredi 1 août 5 01 /08 /Août 00:00
Par Statler et Waldorf - Publié dans : le balcon
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Mardi 1 juillet 2 01 /07 /Juil 01:00
undefined
Par Statler et Waldorf - Publié dans : miss monroe
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Jeudi 19 juin 4 19 /06 /Juin 21:40


Et voilà que l'État va indemniser les proprios de voitures brûlées. Ce sont les marchands de caisses qui vont être contents. Peut-on considérer que les émeutes à venir seront subventionnées ? Ça, c'est du service public !
Par Waldorf - Publié dans : War in Progress
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Samedi 14 juin 6 14 /06 /Juin 14:26


J'avais quanrante-six ans et je venais accomplir un rituel. Depuis que j'avais appris à l'âge de onze ans qu'il était interdit de fumer dans les églises, et donc abandonné la religion, j'avais créé peu à peu mes propres rituels.

Paco Ignacio Taibo II
Par Waldorf - Publié dans : Le bon tabac
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 1 juin 7 01 /06 /Juin 01:00
undefined
Par Statler et Waldorf - Publié dans : miss monroe
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Dimanche 25 mai 7 25 /05 /Mai 23:56
bouchonJ'ai compris d'un coup, l'autre jour en allant au tabac, pourquoi ces histoires de bio, équitable, tri, et encore le tri c'est autre chose aussi, tout ça m'énerve autant. Ces attitudes, ces postures, ces achats-leçons de morale continuent à individualiser. Ils contribuent à la séparation, pour me la jouer. Ils se font passer pour des engagements alors qu'ils atomisent le collectif. Le tri, c'est le pire. On en recausera.

***

La huitième, en tout cas la prochaine où je ne me ferai pas piquer ma propre histoire, mais je t'en prie, au contraire, c'est une bonne idée, la suivante sera fondatrice.

Rien que ça.
Par Waldorf - Publié dans : ma propre histoire-théorie
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 19 mai 1 19 /05 /Mai 14:51
Dans le cadre strict de la famille, mais comprise dans un sens ni pétainiste ni chrétien, avec anticonformisme et sans tabou (c'est à dire résolument contre la propriété), balp à donné à voir (comme on dit chez les snobs old-school) dans un lieu qui restera secret, Le Grand Attentat de Eischi Kudo. Avec simplicité, épure et intelligence, ça déchirait sa race sans nous prendre pour des cons. C'est les étudiants japonnais avant l'Armée Rouge Japonnaise, mais au temps du Shogun.
Les pizzas étaient très bonnes, la bière très fraîche et les convives, appartenant tous à la famille (dans un sens non pétainiste et non chrétien), d'agréables compagnies.






'tain vivement la prochaine !
Par Statler et Waldorf - Publié dans : la séance
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mercredi 14 mai 3 14 /05 /Mai 15:30
à la cool on roule pour en boire une à la fraiche,
sous l'arbre


Par Statler et Waldorf - Publié dans : le balcon
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Lundi 12 mai 1 12 /05 /Mai 17:23
Comme je dis toujours à ce moment, Et revoilà le temps où je bouffe comme un fou.
Il fait super beau. Il faut en profiter. Une grande campagne de presse nous met en garde, à Paris les taxis officiels souffrent de la concurrence avec les clandestions. Sport, le ministre de l'Écologie veut que les derniers clients du bar puissent jouer au concours du plus bourré et établir des records, la rentrée sera chaude.
Pas de bol, l'esclavage était déjà au programme. En supplément d'une loi que la France tente de repousser depuis des plombes, le gouvernement veut dicter les déclarations des "partis politiques et syndicats" aux journalistes.
Et c'est moi qui écrit ça. Pendant que tu es parti faire caca sur un trône. En famille.

On n'a pas parlé du ciné Balp, c'était pourtant drôlement bien, esthétique, exotique. Culturel, quoi. Même pas intello et imbitable. Le Prof de ballon et moi ne regrettons pas d'avoir précipité nos vacances pour le coup. On n'a pas causé non plus de CDuziel en pleine forme, terreur des touristes, Occupez-vous de moi ou je fais une bêtise, faut vraiment que je l'aime pour oser écrire ça. CDuziel en pleine forme, On va pas se quitter comme ça, Tous à la Vieille amphore, elle s'effondre sur le comptoir à peine arrivés, Je vous attends dehors. Le Fléau de retour le temps d'une heure. C'était le soir des 10 ans d'Autrefois. Ni de Tonton Milou qui, après s'être rasé, a acheté une couverture couleurs branchées pour couver. Ni des syndicats lycéens qui annoncent une semaine à l'avance la date de la fin du mouvement. Ni du cyclone ni du temblement de terre. Ni de Lebosrg qui n'en peut plus de rajeunir, au point de ne plus réussir à écrire le moindre petit texte sur commande. Ni de Loin devant dont j'ai oublié le nouveau nom, il lui allait si bien, ni de TatiTat qui  ne voit pas ce qu'elle irait faire sur Internet. Ni de Padubi qui t'invite, là t'exagères. Ni des Parents de la Merveille qu'on a vu passer par là. Si j'oublie quelqu'un maintenant, je suis pas dans la merde. Et la Maîtresse se retrouve à vivre à deux dans ce petit studio. Cloft et l'Espingouin chez qui je viens m'évanouir. Au pire, ce sera le vingt-trois. La Plus gentille des abonnés invite à dîner. Le Quintal a une vraie cave. Les Nantais passeront par ici. Gégé l'Halu attend sa place dans le Carnet. Le Poète a trouvé les clés sur la porte. Διοδιω c'est moins sûr. La Sardine aux figues continue à se défiler au baby. Quelle angoisse, qui j'oublie ? Je passe sur Alis qui gazouille, SD qui va eménager dans un hangar à chars d'assaut, Suze parmi nous, Maj qui n'oublie pas les leçons bolchéviques, رودابه, Rudaba, Li, El Commandanto dans sa montagne, Laurelle & Bardi dans leur pavillon à étage, les Nibou dans une de leurs Demeures et, et le Plus Beau Dauphin Du Monde.

Que faisais-tu en Mai-68 ? C'est la dernière commémoration qui ne fait pas de toi un vieux. Il faut en profiter.
Par Waldorf - Publié dans : le balcon
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 11 mai 7 11 /05 /Mai 13:37
Par Waldorf, merci TM imberbe - Publié dans : le balcon
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Zapping

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus